UN JOUR, UN TEXTE # 15

JEUDI 22 MAI 2014

Genou humilié au pavé d’émeute
Et rebelle au peuple des mots souillés
Je demande qui parle quand le chant
Est là prêt à hisser de tout silence
Un chemin d’eau d’herbe bleue ou de vent
Autre que ceux où tarde l’existence.
Humble et traqué j’attends des dieux la meute
Au tréfonds du verbe et de ses halliers.

Georges-Emmanuel CLANCIER
Oscillante parole, Gallimard, 1978

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s