UN JOUR, UN TEXTE # 235

DIMANCHE 28 DÉCEMBRE

Tout a été écrit, tout a été chanté.
Et ce que l’on écrit ou chante encore
compte de moins en moins, s’entend plus faiblement
à travers le vent marin dans les pommiers et à travers
le pépiement affamé des petits étourneaux dans les nichoirs,
au-dessus de la tête des poètes. Plus tu vis,
parles et écris, plus il te devient clair
que tu es sur une île, ancienne et usée,
sous laquelle s’en trouve une autre,
plus proche du feu, plus proche du vrai peut-être,
mais plus loin de ces mots que nous échangeons
et jetons ici au vent de la Baltique.

Jaan KAPLINSKI (né en 1941)
Oiseaux de nuit – pensées de nuit, Inédit en France, 1997
Traduit de l’estonien par Antoine Chalvin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s