UN JOUR, UN TEXTE # 266

MERCREDI 28 JANVIER

CELA DOIT ARRIVER…

Cela doit arriver, cela doit arriver,
je vous le dis c’est inévitable.
Au-dessus de la ville les oiseaux chanteront,
les orchestres joueront sur les places,
la lumière dansera dans l’air,
le vacarme des canons s’apaisera,
les soldats quitteront les frontières
et reviendront chez eux en chantant.
Cela doit arriver, cela doit arriver.
L’acier des tanks fondra au soleil.
Préparez-vous à ce jour inévitable.

Bulat OKUDŽAVA (1924-1997)
in revue Cahiers du monde russe et soviétique, Volume 7, N°3, 1966
Traduit du russe par Jean-Jacques Marie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s