UN JOUR, UN TEXTE # 840

MERCREDI 24 AOÛT

SI LA VIE S’EN VA

Si la vie s’en va
adieu la prochaine
si la vie s’en s’en va s’écoulant
faut plus demander si ça vaut la peine
le soleil se lève et la brosse à dents

si la vie s’en va
adieu la dernière
si la vie s’en va s’en va s’épuisant
on ne fera plus machine en arrière
la pluie tombe drue et l’envasement

si la vie s’en va
adieu la présente
si la vie s’en va s’en va s’éteignant
la nuit ça va bien quand elle est passante
et pas le trou noir qu’on nous fout dedans

si la vie s’en va c’est qu’aucune est proche
alors on s’en va tout philosophant
tout ça c’est véloce aussi bien qu’atroce
malgré ça tout ça s’en va continuant

Raymond QUENEAU (1903-1976)
L’Instant fatal, Gallimard, 1948

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s