UN JOUR, UN TEXTE # 845

LUNDI 29 AOÛT

IL Y A DES HOMMES

Il y a des hommes dont les vies secrètes
hommes qui ne veulent pas nous faire participer
à leurs vies secrètes si jalousement
cachées derrière leurs poings
des hommes aux pantalons roulés qui laissent
des empreintes rapprochées quand ils décident de
se faire lécher par la mer
hommes dont le rapport avec la mer
est justifié par leurs pantalons roulés
par leurs chevilles maigres
et blanches et dérisoirement poilues,
un jour ouvrable après le travail:
hommes dont les vies tellement secrètes
qu’elles peuvent être déchiffrées dévoilées
racontées
par les parasols.

Il y a des microphones
partout jusque dans
tes cheveux rassemblés
derrière ta nuque.

Mauro FABI (né en 1959)
Il motore di vetro, Palomar, 2004
Traduit de l’italien par Olivier Favier

[Texte découvert sur le site « Dormira jamais », voir le lien ci-dessous]
http://dormirajamais.org/fabi4/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s