UN JOUR, UN TEXTE # 877

VENDREDI 30 SEPTEMBRE

LA LEÇON DE CHINOIS (extrait)

Je rêve d’une langue (et je crois la parler quelquefois, à l’orée du sommeil ou au bord de l’insomnie) où le moindre signe, dans ses vides et ses pleins, dans le déchirement de l’air à le prononcer, nous dirait les méandres de son apparition et la lente approche de sa mort ; une langue où tout roman serait comme nié d’avance car il réclamerait pour être lu ou pour être écrit un peu plus d’une vie humaine.

Gérard MACÉ (né en 1946)
La Leçon de chinois, Fata Morgana, 1981

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s