UN JOUR, UN TEXTE # 902

LUNDI 24 OCTOBRE

SCIENCE ULTIME (extrait)

Garde-toi d’effleurer les objets immédiats.
L’harmonie brûle.
Pour légères que soient a théière et la tasse,
la folie frappe sous les objets.
Le vase au chrysanthème transparent
frissonne en secret.
Terrible dans le noir.
Son nom même, tu ne saurais le dire sans trembler.
La bouche se change en plaie.

Herberto HELDER (1930-2015)
Science ultime, Lettres Vives, 1993
Traduction de Laura Lourenço et Marc-Ange Graff

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s