UN JOUR, UN TEXTE # 1026

SAMEDI 25 FÉVRIER

QUELLE QUE SOIT LA PIERRE QUE TU LÈVES

Quelle que soit la pierre que tu lèves –
tu découvres ceux
qui ont besoin de la protection des pierres :
nus,
ils renouvellent maintenant le tressage.

Quel que soit l’arbre que tu abats –
tu menuises
le cadre du lit sur lequel
les âmes de nouveau s’agglutinent
comme si, lui non plus,
il ne tremblait pas, cet
éon*.

Quel que soit le mot que tu dis –
tu rends grâce
à perte et périr.

* Les éons sont, chez les gnostiques, des puissances éternelles émanées de l’Être qui rendent possible son action sur les choses.

Paul CELAN (1920-1970)
Grille de Parole (1959), Gallimard, 1998
Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefèbvre

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s