UN JOUR, UN TEXTE # 1142

MERCREDI 21 JUIN

Tout n’est pas nostalgie de son corps
ni trouble de la peau solitaire
ni angoisse au cœur de la nuit déserte,
c’est aussi tout ce qui ne peut se dire
mais qui respire profondément en nous
pendant ces longues soirées de juin…

Alex SUSANNA (né en 1957)
Les Cernes du temps, Fédérop, 1999
Traduit du catalan par Jep Gouzy

[Texte découvert sur le site « le PRINTEMPS des POÈTES », voir le lien ci-dessous]
http://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=poetheque/poetes_fiche.php&cle=820&nom=Alex%20Susanna

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s