UN JOUR, UN TEXTE # 1148

MARDI 27 JUIN

RESTER LÀ

Rester là, tenir, dans l’ombre
de la cicatrice en l’air.

Rester là, tenir pour-personne-et-pour-rien.
Non-connu de quiconque,
pour toi
seul.

Avec tout ce qui en cela possède de l’espace,
et même sans la
parole.

Paul CELAN (1920-1970)
Renverse du souffle (1967), Seuil, 2003
Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s