UN JOUR, UN TEXTE # 1191

MERCREDI 9 AOÛT

LA VIE

Le passé n’est pas, mais il peut se peindre,
Et dans un vivant souvenir se voir ;
L’avenir n’est pas, mais il peut se feindre
Sous les traits brillants d’un crédule espoir.
Le présent seul est, mais soudain s’élance
Semblable à l’éclair, au sein du néant.
Ainsi l’existence est exactement
Un espoir, un point, une souvenance.

Jules VERNE (1828-1905)
?

[Texte découvert sur le site « Un jour Un poème », voir le lien ci-dessous]
http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/la-vie-5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s