UN JOUR, UN TEXTE # 1570

MERCREDI 22 AOÛT 2018

LES YEUX FERMÉS

Les yeux fermés
au-dedans tu t’illumines
tu es la pierre aveugle

Nuit après nuit je te façonne
les yeux fermés
tu es la pierre franche

Nous devenons immenses
seulement pour nous connaître
les yeux fermés

Octavio PAZ (1914-1998)
D’un mot à l’autre (1958-1961), Gallimard, 1980
Traduit de l’espagnol par Jean-Claude Masson

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s