UN JOUR, UN TEXTE # 1639

MARDI 30 OCTOBRE 2018

CE QUI LUIT

Le corps silencieux
tu reposes près de moi dans le sable,
étoilée au-dessus de toi.

Est-ce un rayon
qui perça jusqu’à moi ?
Ou bien était-ce la sentence
que l’on rendit contre nous ?
Qui répand cette lumière ?

Paul CELAN (1920-1970)
Poème traduit de l’allemand par ?

[Texte découvert sur le site « Un Jour Un Poème », voir le lien ci-dessous]
http://www.unjourunpoeme.fr/auteurs/celan-paul

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s