UN JOUR, UN TEXTE # 1692

SAMEDI 22 DÉCEMBRE 2018

SCIENCE ULTIME (extrait)

Nul n’approche quiconque sauf en un murmure,
entre de hautes flores : camélias d’air
brassé, flammes d’aloès dardant
d’une chair difficile.
La beauté qui dévore la vision se nourrit du désordre.
Elle illumine l’espace, qui susurre en traversant une image si légère qu’elle ne peut souffrir le poids
brusque
du sang – les veines de la gorge contre la bouche.

Herberto HELDER (1930-2015)
Science ultime, Lettres Vives, 1993
Traduction de Laura Lourenço et Marc-Ange Graff

[Source : lecture personnelle]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s