UN JOUR, UN TEXTE # 1757

LUNDI 25 FÉVRIER 2019

TOI

Elle vint —
d’un coup d’œil
sérieux,
sous le rugissement,
la carrure,
devina simplement le gamin.
Elle prit
son cœur pour elle seule,
et simplement
s’en fut jouer,
comme une fillette au ballon.
Et chacune —
comme devant un miracle —
ici une dame s’en mêle,
là une demoiselle :
« En aimer un comme ça ?
Mais il vous renverserait !
Probable que c’est une dompteuse !
Possible qu’elle sort du Zoo ! »
Et moi je jubile.
Il n’y en a plus —
de joug.
Perdant la tête de joie,
je sautais,
comme un Indien à des noces bondissant,
tant je me sentais gai,
tant je me sentais léger.

Vladimir MAÏAKOVSKI (1893-1930)
Lettres à Lili Brik, Gallimard, 1999
Traduit du russe par Andrée Robel

[Texte découvert sur le site « Babelio », voir le lien ci-dessous]
https://www.babelio.com/livres/Maiakovski-Lettres-a-Lili-Brik-1917-1930/22504/citations

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s