UN JOUR, UN TEXTE # 1874

SAMEDI 22 JUIN 2019

LA MUSIQUE QUE J’ENTENDAIS AVEC TOI

La Musique que j’entendais avec toi était plus que de la musique,
et le pain que je rompais avec toi était plus que du pain.
Maintenant que je suis sans toi, tout est désolé,
tout ce qui auparavant était si beau est mort.

Tes mains ont touché cette table, cette argenterie,
et j’ai vu un jour tes doigts tenir ce verre.
Ces choses ne se souviennent pas de toi, ma bien-aimée :
et cependant ton toucher sur eux ne passera pas.

Car c’était dans mon cœur que tu te mouvais parmi eux,
et les bénissais de tes mains et de tes yeux.
Et dans mon cœur ils se souviendront toujours
qu’ils t’ont connu un jour, ô belle et sage !

Conrad AIKEN (1889-1973)
?
Traduit de l’américain par E. Dupas

[Texte découvert sur le site « POESIE ET RACBOUNI », voir le lien ci-dessous]
http://poesie-et-racbouni.over-blog.com/article-conrad-aiken-la-musique-que-j-entendais-avec-toi-107366383.html

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s