UN JOUR, UN TEXTE # 2037

LUNDI 2 DÉCEMBRE 2019

STAFFILATA DE L’INACCOMPLI

En marchant, j’ai connu, en marchant,
marchant contre le vent, j’ai connu,
en marchant j’ai connu, — sa rouge estafilade.

En marchant, j’ai connu, en marchant,
parmi l’entaille des mots, j’ai connu,
en marchant, — le silence qui balafre la face.

En marchant, j’ai connu, en marchant,
le poignard de la nuit, j’ai connu,
en marchant, sa taillade d’aurore dans la rose chair.

En marchant, j’ai connu, en marchant
le crayon de papier, j’ai connu,
en marchant, — Ô l’arme pointue à double tranchant.

En marchant, j’ai connu, — parfums des roses du temps.

Serge VENTURINI (né en 1955)
?

[Texte découvert sur le site « Esprits Nomades », voir le lien ci-dessous]

Serge Venturini : Le souffle de l’urgence

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s