UN JOUR, UN TEXTE # 2083

VENDREDI 17 JANVIER 2020

NOUS VIVONS ET MOURONS DE MÉMOIRE ET D’OUBLI

Nos souvenirs sont-ils
peau plus vive ou peau morte
sur nos jours asservis
à l’oubli qui les ronge
et prolonge leur cours ?

Sans oubli, nous serions
des obèses
impotents
immobiles
figés dans les graisses du passé

Nous serions sans mémoire
décharnés
épuisés
immobiles
piégés par les ossements futurs

Saurons-nous oublier l’avenir
de nos corps condamnés
entre poids et légèreté ?

Robert MALLET (1920-2012)
Presqu’îles presqu’amours, Gallimard, 1986

[Source : lecture personnelle]

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s